inconnus

AFP 16.03.06 | Une fresque réalisée pour la foire aux vins de Saint-Amand-Montrond (Cher), qui représente une scène de la messe avec des personnages aux pommettes rougies par la boisson attendant la communion, a déclenché la colère de l’Eglise et obligé à cacher une partie du dessin. Dans un premier temps, le peintre Amador Castaner avait accepté d’apporter des retouches. Mais, jeudi, les organisateurs de la foire qui débute samedi ont décidé de cacher à l’aide de bandes de papier blanc la partie de la fresque incriminée, soit la moitié du dessin. "Nous avons décidé de masquer tous les symboles religieux pour apaiser les esprits", a indiqué à la presse François Perronnet, président du comité de foire, après discussion avec le maire et le curé. "Ce dessin est d’un ridicule sans nom. Notre Église, c’est autre chose (que cette scène). En tant que prêtre, on se sent blessé", a dénoncé Jean-François Breton, curé de la commune. "C’est un dessin provocant avec une femme à genoux devant le calice. Ce n’est pas pour faire comme les musulmans [mais si, mais si], mais on ne peut pas tout laisser faire. Il faut faire attention et avoir un minimum de respect des personnes", a ajouté le curé, à qui sa hiérarchie avait demandé d’agir. Tous les ans, le mur du fond (14x5 m) de la salle où se déroule la manifestation est décoré par Amador Castaner qui détourne une scène connue sur le thème du vin. "Je ne vois pas ce qu’il y a de mal. On voit des décolletés. J’avais réalisé un dessin plus osé, il y a 15 ans, qui n’avait pas posé de problème", s’est-il étonné.

img012_1

(via Constantin Copronyme)