26 juin 2008

Absent pour quelques jours

Posté par Ibis à 21:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 juin 2008

Sous les pavés la plage

(envoyées par yetiblog)   J'ignorais tout  de  l'esclavagisme patronal et de l'humiliation ouvrière dans les ate-liers, j'ignorais aussi l'étrange et ignominieuse collusion qui unissait la CGT aux maîtres des forges pour empêcher la vie de changer. C'est mon plus grand remords qui s'est avivé depuis à la vision d'un film comme Reprise d'Hervé Le Roux (...) Ensuite, et surtout,  j'ai été véritablement dégoûté par le comportement de certains  « gauchistes » du... [Lire la suite]
Posté par Ibis à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2008

L'ordre de dispersion

« C'est vrai ; je mélange tout. Avoir l'esprit à la verticale des talons, c'est une forme de bonheur que j'éprouve rarement. »           Alain Chany, L'ordre de dispersion
Posté par Ibis à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2008

Le magazine de l'homme moderne

(via Paperholic)
Posté par Ibis à 17:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 juin 2008

Christopher Winter

Christopher Winter (via Hugo Strikes Back!)
Posté par Ibis à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2008

Mike Cockrill

  Mike Cockrill
Posté par Ibis à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2008

Banlieue Sud-Est

« Ça parle de fesses ? - Pas beaucoup, mais c'est bath... »    René Fallet, Banlieue Sud-Est
Posté par Ibis à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2008

Io sono contento

   « Les Monstres, premier film à sketches de Dino Risi (1963), se terminent sur trois mots : « Io sono contento (je suis content), io sono contento.» Vautré dans un fauteuil roulant, Vittorio Gassman n'a plus que ces trois mots en lieu et place des dents. (...) Lançant ses petits poings d'interrogation dans le vide, boxant la dioxine et les intempéries, le io sono contento de Gassman pourrait bien être l'allégorie de l'internaute satisfait (pléonasme). » (Francis Marmande)
Posté par Ibis à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2008

Sam Lakdja

Errata, le photoblog de Slak
Posté par Ibis à 23:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 juin 2008

Le Chaos et la Nuit

  Le soir, tard, Pascualita entendit qu'on parlait dans la chambre de son père. Elle frappa, sans réponse, puis entra. Il dormait, l'avant-bras ramené sur son front, dans un geste familier aux grands singes, et il disait en dormant : « Laisse-nous tranquille avec la démocratie... »                  Montherlant, Le Chaos et la Nuit
Posté par Ibis à 22:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]